Vacqueyras - La force de l’équilibre !

Nichée au pied des Dentelles de Montmirail, sur la rive gauche de l’Ouvèze, l’AOC est implantée sur la commune de Vacqueyras entre les prestigieux vignobles de Gigondas et de Beaumes-de-Venise. La beauté d’un vin réside dans son équilibre et son caractère. A Vacqueyras, l’assemblage donne des vins puissants au caractère affirmé certes, mais qui toujours se distinguent par une fraicheur, une finesse spécifique.

La colonisation romaine a permis le développement de la culture de la vigne en Vallée du Rhône, elle s’est notamment étendue autour d’Orange au IIe et Ier siècle avant Jésus-Christ. Les vestiges d'une villa romaine ont été retrouvés à Vacqueyras - Vaqueiras en provençal - qui tire son nom du latin Valléa Quadreria, vallée de pierres.
Cependant les premières traces écrites relatives à la culture de la vigne à Vacqueyras datent du Moyen-Age. En 1414, le premier cadastre du Comtat Venaissin indique la présence de vigne sur le village. En 1448, il est fait mention de taxes prélevées sur les récoltes de raisins et de vins à Vacqueyras.
Suite à la révolution, les vignobles du Comtat Venaissin, dont celui de Vacqueyras, sont rattachés à la France en 1791.
En 1937, le village de Vacqueyras se situe dans l’aire d’appellation des Côtes du Rhône. En 1955, il intègre l’aire des Côtes du Rhône Villages. En 1967, Vacqueyras devient Côtes du Rhône Villages avec nombre d’autres communes. Enfin, Vacqueyras acquiert ses lettres de noblesse en Appellation locale le 22 février 1990, par décision de l’Institut National des Appellations d’Origine Contrôlée (INAO). Des règles strictes régissent, depuis lors, la production. Le rendement de base, par exemple, est fixé à 36 hectolitres par hectare de vignes, c’est un des plus bas de France.

Aucun produit.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

© 2017 S.A.R.L. RAYMOND MATHELIN & FILS - Réalisation : ODL-Technology